CHRÉTIENS D'AUJOURD'HUI
Pour des Communautés d'Église obsédées par le service de l'Humanisation de leur société !

Consultez le Sommaire de Chrétiens d'aujourd'hui et choisissez selon votre appétit !  

Si vous souhaitez m'écrire : canonge.paul@wanadoo.fr
Nous sommes le

   ACCUEIL   

   NEWS SOCIETE    

   NEWS EGLISE        ESPOIRS         NEWS D'AILLEURS            LECTURES      LIENS et CONTACT 
+ HUMOUR

NON, je n'accepte pas !
Lettre ouverte à mon évêque à propos de la levée des excommunications des 5 évêques intégristes

  Non ! Je n’accepte pas ! 
Tendre la main à des intégristes dans un souci d’apaisement, je peux comprendre ; que l’autre profite de la médiatisation de l’affaire pour crier sa haine, cela ne juge que lui, finalement. Et c’est lui qui coupe la main qui lui est tendue…Mais condamner une enfant violée de 9 ans, un âge où l’on n’a pas toute sa responsabilité, et blanchir un violeur adulte dans le même temps, cette Eglise là me donne envie de vomir ! 

Non ! Je n’accepte pas ! 
S’il faut défendre la vie, ne faudrait-il pas commencer là où elle est le plus menacée : les enfants qui meurent de la faim et de la guerre ? Mais dernièrement, les princes de l’Eglise ont été bien peu prolixes en déclarations publiques pendant l’invasion de Gaza… et les fabricants d’armes sophistiquées se sont bien enrichi, sans que cela ne scandalise publiquement aucun évêque ! S'en prendre, parfois avec violence, à de pauvres filles acculées à l’avortement par la misère, la maladie, l’abandon ou la honte, est effectivement beaucoup plus glorieux ! « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! » 

Non ! Je n’accepte pas ! 
Si ces princes de droit divin regrettent les périodes les plus honteuses de l’histoire de l’Eglise, libre à eux de penser ce qu’ils veulent, mais qu’au moins on les empêche d’agir, qu’on les dénonce et qu’on leur retire les responsabilités dont ils se révèlent indignes. 

Non ! Je n’accepte pas ! 
Mais dans la politique politicienne du Vatican, ces deux évènements ne sont-ils pas un test pour mesurer la servilité des fidèles et de leurs pasteurs enfermés dans une obéissance aveugle et surtout muette ? Ceci en vue d’installer une idéologie dictatoriale, partout où c’est possible, qui relève peut-être de Constantin et de Néron mais pas des Apôtres qui ont donné leur vie pour le Christ et leurs frères.

 Non ! Je n’accepte pas ! 
Appelé par mon Eglise, Corps du Christ, à annoncer la Bonne Nouvelle de Dieu qui aime tous les Hommes et nous invite à aimer, en commençant par les plus pauvres, à aimer jusqu’au pardon, chargé par mon Eglise de l’initiation chrétienne des adultes, je ne peux accepter que l’on donne à mon Eglise un visage aussi monstrueux, aussi opposé à l’Évangile. 

Non ! Je n’accepte pas ! 
Quel amour vais-je annoncer s’il se vautre dans la haine et la compromission avec une idéologie totalitaire où le pauvre est piétiné et le riche applaudi ?« Mais le Fils de l’Homme, quand il viendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ? » 

Au nom de cet Évangile d’Amour, j’attends de vous et de vos confrères une protestation publique à la hauteur de cette ignominie. 

Fraternellement en Christ, 

Etampes le 12 mars 2009  Bruno CATRICE, 17 rue des Ormeaux, 91150 ETAMPES  

Retour en Haut de page 

 

Retour au Sommaire du Site

CHRÉTIENS D'AUJOURD'HUI
Copyright © 2010 Paul Canonge. Tous droits réservés.
Mise à jour le lundi 15 novembre 2010